FÊTE FORAINE À BALI

En décembre 2019, Bali fut une très brève étape. Le temps de quelques photographies dignes de tripadvisor et l’avion repartirait plus au sud et plus à l’est, dans cette zone présentant entre autres caractéristiques remarquables celle de constituer le dernier refuge (avec la Papouasie) de l’effrayant CASOAR. Le fait de se retrouver en pleine nuit, en plein décalage horaire, sans repère tranquillisant dans une fête foraine douteuse, était pour ma sœur une mise à l’épreuve non prévue – de l’ordre du coupe-gorge, pensait-elle – mais dont nous sortîmes tous deux sains et saufs.  La suite est beaucoup plus banale et lumineuse. Temples bouddhistes, rizières, dégustation de thé, volcan endormi, le parcours devenu traditionnel des touristes pressés. Toujours mieux, en tout cas, que les coursives de l’aéroport de Denpasar. 

Je ne sais pas si j’aurai un jour l’occasion de retourner en Indonésie. Plutôt que Bali, j’aimerais visiter les Moluques, du côté de Ternate et Ambon. Mais ceci est une autre affaire : loin, cher, aléatoire, dans les recoins confidentiels d’une INDONÉSIE moins courue et vaguement inquiétante.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s