DIE BREMER STADTMUSIKANTEN AM BREMER RATHAUS

Encore un autre jour, j’étais à Hanovre, avec ma camarade Remi. Nous logions dans la partie populaire du quartier de Mitte, au-dessus d’un vendeur libanais d’appareils à chicha. L’appartement était décoré d’une multitude de photographies de son propriétaire, un asiatique apparemment obsédé par son aspirateur et l’assemblage de ses meubles Ikéa. Je me souviens qu’en sortant Nicola m’a montré deux plaques au sol, gravées des noms de Josef et Erwin Pels, déportés en 1941, le premier mort par refus de soins, le second assassiné. C’était la première fois que je voyais ce genre de plaque. Plus tard, nous avons bu un verre avec un Français rencontré par hasard, avant de retrouver nos collègues allemandes sous la queue du cheval, place de la gare, un lieu de rendez-vous commode pour tous les habitants de Hanovre. Il n’y avait pas grand chose à visiter dans la ville. Ayant été copieusement bombardé en 45, elle a l’allure d’une ville nouvelle des années 60 ou 70, un peu froide. Le centre de Brême, à une petite heure de train, a été davantage épargné. Ce que je retiens surtout, c’est la statue des animaux musiciens à l’hôtel de ville car celle-ci me ramenait à la page 88 de mon premier livre d’allemand, L’allemand facile (1965) de J. Chassard et G. Weil, chez Hachette. Avec ses personnages, Gerd, Traudel, le chien Strob et le chat Mieze, ce manuel donnait l’image d’une Allemagne (de l’Ouest) attachée à ses traditions et en plein élan de prospérité. Les Bavarois fêtaient les moissons, les ouvriers reconstruisaient les villes, les enfants construisaient des maquettes de Mercedes ou de Wolkswagen et Herr und Frau Ziegler faisaient leurs courses au supermarché en prenant l’escalator. Le progrès.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s