GRANDE ROUTE DE L’OCÉAN

Cet océan, c’est l’immense désert austral. Il conduit à l’Antarctique. Depuis Melbourne, il faut rouler trois cents kilomètres environ pour atteindre les falaises mythiques que, cadeau de Noël aidant, j’ai eu la chance de survoler en hélicoptère. Les koalas ne sont pas rares dans la région, au point de dévorer des pans entiers de la forêt d’eucalyptus. Les vagues, elles,  se fracassent, éternellement. Et nous, qu’avons-nous de mieux à faire que de continuer d’ouvrir les yeux.

MELBOURNE WAY OF LIFE

Melbourne est, paraît-il, l’une des villes les plus agréables du monde. Le climat y est certes déroutant, mais il est vrai que le charme de cette grande cité n’est pas usurpé. Saint Kilda, dont j’ai découvert cette année le jardin exotique et les plages, me rappellent Juan-les-Pins, en moins bling bling cela va de soi. La city grouille, été comme hiver, au point qu’on apprécie toujours le soir venu ce petit verre en terrasse surélevée. J’ai déjà parlé hier de Fitzroy mais il faudrait aussi citer Carlton, Parksville, Waterfront et d’autres quartiers… À découvrir lors de prochains séjours !

FRENCH FITZROY

J’ai aimé cette promenade dans Fitzroy, à Melbourne, le jour de Noël.

Fitzroy, je serais tenté de dire que c’est le quartier des Français, du moins ceux que je connais et qui, depuis « La Niche », se retrouvent autour d’un verre à refaire leur monde à l’envers, à commenter les dernières nouvelles venues de l’autre côté, lointaine France toujours chère à leurs coeurs. Anthony, le Breton, a passé le relais à Lydie, la Bretonne, et je ne peux que souhaiter à ce petit bout de France australe d’aller toujours bon vent, comme un joli petit bateau courageux.

PS : quelques photos de cet album ont été prises en hiver.