DARWIN RIVER OU LA VICTOIRE DES OPPRIMÉS

Vu à la télé un reportage édifiant sur la « chasse en boîte » en Afrique du Sud.

Pour satisfaire quelques passionnés (généralement des Occidentaux), sur d’immenses territoires privés on élève aujourd’hui la faune sauvage sous cloche. Parmi les meilleurs spécimens, les lions, léopards, zèbres, éléphants, buffles, gazelles sont sélectionnés pour assurer aux richissimes chasseurs les plus beaux trophées. Sur catalogue sont choisis les animaux qui seront descendus; à coup sûr, vu le prix facturé…

En Australie, certains crocodiles sont eux aussi devenus la proie des humains. Rien de très méchant cependant. On organise sur la rivière une petite croisière bien sympathique et, poulets aidant (les pauvres) ou autre casse-croûte, on attire les bestioles prêtes à d’impressionnantes acrobaties pour choper le morceau. Attention cependant à ne pas laisser traîner un pied ou un bras ; ils ne sont jamais rendus. Je me suis fait copieusement engueuler sur le bateau parce que, circulant d’un bord à l’autre pour filmer, je le faisais tanguer. Imaginons la scène : le bateau se retourne, les touristes sont à l’eau, les crocos crachent le poulet et bouffent du Japonais ! Ce serait la revanche du monde sauvage, lions, gazelles, buffles et girafes enfin vengés, la victoire des opprimés !