GLAUQUE GLOBOK

« Difficile à aimer, Jakarta est l’une des plus grandes mégapoles au monde. Sa grisaille urbaine s’étend sur des dizaines de kilomètres dans une plaine propice aux inondations, où seuls de rares parcs brisent la monotonie du béton. » (Lonely Planet)
Ah ça c’est sûr, ici on n’est pas dans « l’esthétique du paysage ». Le quartier de Taman Fatahillah est sympa, bonne ambiance, mais à Globok, où se situe mon hôtel, c’est disons plus calme… On n’y rencontre personne, sauf peut-être un jeune routard français un peu perdu. Il se reconnaîtra et je lui souhaite d’avoir trouvé rapidement une petite bicoque sans prétention.

PS : cet article est dédié à un certain Nicolas R. Il se reconnaîtra aussi ! 🙂