LES BIKERS SONT DE SORTIE

Après quelques larmes et huit heures d’avion, on se retrouve à Jakarta. Il fait nuit, les embouteillages sont monstrueux. Puis, après une nuit de sommeil, on reprend l’avion pour Yogyakarta. Il fait jour, les embouteillages sont monstrueux… Cela pourrait être tout, mais voilà, il reste encore un peu d’énergie, tentons une sortie, vers Prambanan par exemple, « les plus beaux vestiges de la période hindou à Java » (Lonely planet). Pour cela, prendre le bus 2A, laisser passer trois arrêts, descendre et prendre le 3A, descendre au premier arrêt, attendre et monter dans le 1A quand il arrive. L’effort, il faut le dire, est amplement récompensé : les temples de Prambanan, au coucher de soleil, sont merveilleux. Ce qui est puissant aussi, c’est le moment où, alors que les vieilles pierres s’enflamment, les muezzins donnent de la voix. Moment magique que souligne par ailleurs le son de la techno parade qui semble vouloir commencer non loin de là. C’est que les bikers de toute l’Indonésie se sont donné rendez-vous devant les ruines. Alors je me balade au milieu des Harley Davidson, en pensant à mon cousin Robert et à ma cousine Brigitte !