PIERRES RONDES

Je rêvais de remonter toute la côte du Brésil kilomètre par kilomètre, jusqu’à Belem, jusqu’aux Guyanes, comme Marius jusqu’aux Îles sous le vent.

*

De mémoire de carioca, de touriste ou de climatologue, jamais personne n’a vu autant de pluie à Rio de Janeiro qu’en ce mois d’août 2018. Essayons donc à Paraty, plus au sud. Mais il pleut aussi ! il faut s’y faire, mouiller la chemise et profiter des éclaircies ! Je vais laisser filer aujourd’hui, ne pas faire l’article, laisser rêver le lecteur, le laisser sautiller de pierre ronde en pierre ronde, celles qui ont été portées du Portugal pour lester les premières caravelles.