PORTRAITS DE L’ARTISTE AU SOLEIL

Un article un peu particulier aujourd’hui : pas de grand voyage, pas de kilomètres ou presque, seulement trente ans d’amitié. L’artiste qui lui donne son titre, c’est François. L’Ami. Le Compagnon. L’amoureux de Vaux le Vicomte a décidé de revenir vers ses rives natales; nous nous verrons plus souvent et, qui sait, parviendrons-nous à organiser un voyage, moi qui ne tient pas en place, lui que je revois encore dans sa chaise longue, à Cordon, alors que les cimes l’attendaient. Des cimes, nous en avons gravies ensemble, même des basses. Des aventures, nous en avons connues. Qu’il ait eu le besoin vital de retrouver la lumière du Sud est pour moi une bonne nouvelle. Je lui souhaite la bienvenue chez lui !

PS à François : François, je m’aperçois que je n’ai pas de rubrique SUISSE. Je rangerai donc l’article qui t’est consacré dans celle de la FRANCE. Tu devrais t’y retrouver.