LE FANTÔME DE LISBONNE

Ce jour-là je vis une dernière voiture dans la nuit, un homme douloureux et, c’est vrai, quelques naufragés bras tendus au bord du Tage qui appelaient une voile.

Alors, du Ponto Final, je me dis que la ville avait été désertée; la vie se retirait et je cherchai longtemps dans Alfama le fantôme du passé.

3 réflexions sur “LE FANTÔME DE LISBONNE

  1. « Le jeudi 25 avril 1974, à Lisbonne, les studios de Radio Renascença, durant le programme « Limite », à minuit vingt minutes et dix-neuf secondes, un journaliste et un technicien trompent la censure et diffusent sur les ondes la chanson « Grândola Vila Morena » de Zeca Afonso. C’est le signal convenu, avec le mouvement clandestin des capitaines, pour lancer l’insurrection militaire contre le régime fasciste au Portugal. Les paroles sont un signal fort : « Grândola, ville brune, Terre de fraternité, Seul le peuple ordonne, En ton sein, ô cité, En ton sein, ô cité, Seul le peuple ordonne, Terre de fraternité, Grândola, ville brune, À chaque coin un ami, Sur chaque visage, l’égalité, Grândola, ville brune, Terre de fraternité, Terre de fraternité, Grândola, ville brune, Sur chaque visage, l’égalité, Seul le peuple ordonne, À l’ombre d’un chêne vert, Dont je ne connaissais plus l’âge, J’ai juré d’avoir pour compagne, Grândola, ta volonté, Grândola, ta volonté, J’ai juré de l’avoir pour compagne, À l’ombre d’un chêne vert, Dont je ne connaissais plus l’âge ».
    Le MFA peut ainsi s’emparer des points stratégiques du pays et renverser le régime dictatorial. Seize heures plus tard, celui-ci s’effondre.
    Quarante ans se sont écoulés et « Grândola Vila Morena » retrouve une seconde jeunesse. Au Portugal, et ailleurs en Europe, la chanson accompagne aujourd’hui les actions contre l’austérité sociale, devenant un hymne international d’union et d’espoir. Cette chanson, fréquemment entonnée par des contestataires au passage de membres du gouvernement, est devenue le symbole de la contestation au Portugal après avoir été l’hymne de la Révolution des Œillets de 1974 qui a permis l’instauration de la démocratie. »

    Source https://taigong788.skyrock.com/3249638758-Grandola-Vila-Morena-une-chanson-symbole.html

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s